La Pilule Diane 35

Prescrite principalement pour un traitement antiacnéique et contre une pilosité excessive, la pilule Diane 35 est également connue pour sa fonction contraceptive. Fabriqué par les laboratoires Bayer, ce médicament agit en régulant la sécrétion des hormones, en neutralisant les hormones mâles.


 

Composition de la pilule Diane 35

La pilule Diane 35 est composée d’acétate de cyprotérone et d’éthinylestradiol. L’acétate de cyprotérone appartient, pour sa part, à la famille des anti-androgènes. Cette molécule intervient dans le traitement d’une hyperandrogéine, caractérisée par une production anormale d’androgènes (hormones mâles).

Par contre, l’éthinylestradiol est un œstrogène. Cette hormone agit sur l’endomètre et a une action antigonadotrope, celle d’empêcher la stimulation de l’ovaire. L’éthinylestradiol peut faire obstacle à l’ovulation et à la nidation, ce qui explique l’effet contraceptif des médicaments qui en contiennent.

 

Dans quel cas cette pilule est-elle prescrite ?

Diane 35 ne doit jamais être prise sans prescription d’un médecin afin d’éviter toute complication. Sa prescription chez les femmes en âge de procréer comporte certaines conditions. Dans le traitement des acnés graves ou modérées, cette pilule ne doit être employée qu’en cas d’échec des traitements courants (antibiotique et traitement local).

Pour une femme, l’hirsutisme ou la présence excessive de poils ne peut qu’être gênant. Par son effet anti-androgène, la pilule Diane 35 est donc prescrite pour lutter contre ce développement pileux extrême, un phénomène souvent lié à une hyperandrogéine. Et comme ce médicament agit comme un contraceptif à part entière, il ne peut pas être utilisé en parallèle avec un autre contraceptif hormonal.

 

Mode d’emploi

Le traitement s’effectue sur un cycle de 21 jours, à renouveler après une pause de 7 jours. C’est au premier jour des règles qu’il faut prendre le premier comprimé, et il faut en prendre un tous les jours, à la même heure. Au bout de 21 jours de prise, il faut suspendre le traitement durant 7 jours. Il est important de ne jamais excéder cette durée de pause.

 

Les effets secondaires

La pilule Diane 35 comporte quelques effets indésirables que l’on peut classer en trois catégories :

  • Les effets secondaires communs : nausée, maux de tête, crampes au niveau de l’estomac ou ballonnements, gain de poids, sensibilité des seins, sautes d’humeur
  • Les effets secondaires peu fréquents : migraine, vomissement, baisse de libido, rétention d’eau, démangeaisons de la peau
  • Les effets secondaires rares : pertes vaginales, perte de poids, écoulement mammaire, accident thromboembolique (phlébite), AVC, hypertension artérielle, dépression, diabète, embolie pulmonaire, tumeur bénigne du foie, nodule des seins, jaunisse, troubles de la vision.

 

Contre-indications

Le médicament Diane 35 ne vous convient pas si vous présentez un ou plusieurs des facteurs suivants :

  • vous avez plus de 30 ans ;
  • vous êtes en surpoids ;
  • vous êtes en surpoids ;
  • vous avez fumé durant les 12 derniers mois ;
  • vous présentez un excès de cholestérol ou de triglycéride dans le sang ;
  • vous êtes hypertendue ;
  • vous êtes diabétique ;
  • vous êtes atteinte de dépression sévère ;
  • vous avez des antécédents de troubles de la vision ou de la migraine ;
  • vous avez une maladie du foie ;
  • vous avez une grosseur non diagnostiquée au sein ;
  • vous prenez un contraceptif hormonal ;
  • vous êtes enceinte ou allaitez votre bébé.

En 2013, l’Agence française du médicament (ANSM) a décidé de suspendre la pilule Diane 35 en raison de quelques effets secondaires graves signalés, ainsi que d’un trafic de prescription abusif en tant que contraceptif. Mais l’Agence européenne du médicament (EMA), après évaluation des risques, a conclu que les bénéfices du médicament sont largement supérieurs aux risques. En janvier 2014, la pilule Diane 35 est alors remise sur le marché sous réserve d’une restriction de l’indication, d’un renforcement des mises en garde et des contre-indications.